La Veille du Labo de l’édition #1

La Veille du Labo de l’édition vous informe des innovations les plus marquantes dans le secteur de l’édition grâce à la sélection de contenus (articles et ressources) qui enrichissent votre regard sur les mutations du livre. Pour suivre toute notre veille, consultez notre Scoop.it ou inscrivez-vous à notre newsletter sur notre site pour la recevoir avant sa publication sur le blog !

Nouveaux acteurs, nouveaux modèles

  • Hi, la nouvelle plateforme de publication lancée par le designer Craig Mod en mars 2014. Mêlant l’image et le texte, l’outil communautaire est particulièrement apprécié des grands voyageurs, journalistes et écrivains. Plus d’infos sur Hi dans l’article de Mathew Ingram publié le 28 mars 2014 sur Gigaom.
  • Uppr, maison d’édition numérique fondée en 2014 à Paris. Le concept ? Un catalogue d’ebooks de 40 pages, au prix fixe de 4,49 euros. Chaque titre présente la parole d’un expert sur un sujet de société, et est accessible sur tous les supports de lecture numérique. Plus d’infos dans l’article d’Elizabeth Sutton publié le 9 avril 2014 sur IDBOOX.
  • My Independant Bookshop, la nouvelle plateforme développée par Penguin Random House et Hive qui vous propose de constituer votre librairie personnelle et de bénéficier des recommandations de vos pairs. Plus d’infos dans l’article de Dan Franklin publié le 23 avril 2014 sur FutureBook.
  • Fontyou est une fonderie typographique numérique collaborative dédiée aux typelovers du monde entier, qui permet la création de polices de caractères et leur commercialisation, les graphistes typographes bénéficiant de royalties sur leurs créations. Plus d’information dans l’article de Jennifer Padjemi publié le 9 mai 2014 sur Maddyness.

Recherches et Développements

  • Publié le 10 mai 2014 sur Gigaom, l’article de Laura Hazard Owen, « Apple, Amazon and the Uncertain Future of The Book Startup » insiste sur la difficulté de progression des jeunes acteurs face à la la norme instituée par les deux grands « A » et la responsabilité des éditeurs d’opérer ce changement de paradigme.
  • Lancement du FutureBook Hack à Londres le 14 et 15 juin 2014. L’évènement est organisé par The Bookseller, en partenariat avec HarperCollins, Penguin Random House, Pan MacMillan, Simon & Schuster et Faber & Faber et a pour vocation de réunir des experts digitaux lors d’un week-end intensif centré sur les problématiques de production et diffusion de livres numériques.

Exploration des données

  • Les données recueillies par les entreprises de l’économie collaborative dessinent-elles l’avenir d’un écosystème numérique fondé sur la réputation ? Dans son article « The Sharing Economy Needs to Start Sharing Its Data Too », publié sur Wired le 5 mai 2014, Jason Tank analyse les enjeux et la nécessité du partage de données, au mépris des particularités de nos identités numériques. L’article a été repéré par A lire ailleurs dans un billet du 13 mai 2014.

L’art de vendre des livres

  • Le futur de la librairie réside-t-il dans l’hybridation des usages et des activités ? L’article Tim Coutis publié le 4 avril 2014 sur FutureBook nous en dit plus.
  • Le système de point de vente Shopify, un outil innovant au service de la librairie ? Une découverte de Vincent Demulière, publiée le 7 mars 2014 sur son blog La librairie est morte, vive la..?

Ressources

  • Pratiques de l’édition numérique, sous la direction de Marcello Vitali-Rosati et Michael E. Sinatra, dans la collection Parcours Numériques chez les Presses de l’Université de Montréal. Cet ouvrage de synthèse et d’éclairage sur les enjeux de l’édition numérique témoigne de son agilité en étant disponible sous 3 formats : papier, numérique homothétique et numérique enrichi.

La start-up : PONO

Pono-Portable-Music-Player-Neil-YoungConfondée par Neil Young, Pono Music (« pureté » en hawaïen) développe une gamme de lecteurs audios à haute résolution pour une expérience d’écoute musicale bien meilleure de celles des lecteurs CD et MP3. La jeune start-up vient de conclure une campagne de financement participatif sur Kickstarter, récoltant 6,2 millions de dollars.Le support de lecture évolue pour l’industrie musicale, plaçant l’expérience utilisateur au coeur de ses préoccupations.

Dans chaque lettre de veille, un coup de projecteur sur une start-up au modèle disruptif, source d’inspiration pour le secteur de l’édition.

Clémentine Malgras

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s