La veille du Labo de l’édition #8 : En Brèves

La veille du Labo de l’édition vous informe des innovations et analyses les plus marquantes dans le secteur de l’édition et des médias grâce à une sélection de contenus (articles et ressources) qui enrichissent votre regard sur les mutations numériques.
Ebook / Accessibilité

Des Ebook pour tous !

OffthepageL’initiative de deux enseignantes néo-zélandaises pour favoriser la lecture et l’accessibilité auprès des personnes en situation de handicap est à saluer. Off the Page est une maison d’édition numérique indépendante spécialisée dans les ouvrages pour les adolescents et adultes ayant des difficultés de lecture, comme les personnes atteintes du syndrome de Down, les autistes ou les dyslexiques. Jugeant les titres disponibles trop enfantins et mal adaptés au public adulte, les deux fondatrices ont œuvré pendant un an et financé elles-mêmes le projet. Rosemary Emery est l’auteur, Anne Russell l’illustratrice et designer. Aujourd’hui, une trentaine de livres sont publiés, et leur qualité est salué par les enseignants spécialisés et les médias, comme Good e-Reader.

Presse

Accord Facebook : le pacte faustien des éditeurs de presse ?

Par Deb Wenof
Crédit: Deb Wenof

Frédéric Filloux livre dans son hebdomadaire Monday Note une longue et pertinente analyse des accords en cours entre Facebook et les éditeurs de presse, pour diffuser leurs contenus directement sur le réseau social, en échange d’un bénéfice sur les revenus publicitaires. L’incroyable omniprésence de Facebook dans les usages des jeunes générations – un public à capter pour des éditeurs comme le New-York Times, Buzzfeed ou encore Le Huffington Post – est un atout majeur pour négocier un accord profitable pour le réseau social, dont les changements d’algorithmes provoquent des séismes et la rétention des données des sueurs froides chez les producteurs de contenus web, explique The Content Strategist.

Startups / Modèles numériques

Du pirate à la startup…

ROOK LABSNominée pour le Prix « Publishing for Digital Minds Innovation » de la London Book Fair, la startup britannique Rook Labs fait parler d’elle avant même son lancement dans les prochains mois. Reposant sur la logique de gratuité de la consommation culturelle, l’application permet aux utilisateurs d’avoir accès gratuitement à des livres numériques selon sa position géographique. Dans des espaces partenaires – cafés, transports, librairies, etc – les contenus des éditeurs sont rendus accessibles et proposés à l’achat dès que le lecteur quitte le lieu. Un modèle vertueux pour son fondateur, Curtis Moran, qui explique avoir eu l’idée en piratant le film 21 Jump Street. Agréablement surpris par ce film qu’il n’aurait jamais payé, il est allé au cinéma voir la suite, le piratage permettant ici la découverte et le désir de consommation. Séduisante pour le public, la démarche de Rook doit encore convaincre les éditeurs, note le Guardian, et dépend beaucoup de la densité du réseau de lieux partenaires.

…des feuilletons au BookClub

The PigeonholeA (re)découvrir, l’un des autres nominés du Digital Minds Award 2015, The Pigeonhole, qui lance sa version 2.0 en avril 2015. L’éditeur propose des titres sérialisés – la première partie, ou « stave » est gratuite, puis les suivantes, publiées chaque semaine, sont vendues à l’unité à prix bas – via une application de lecture convaincante et enrichie : audios, vidéos, liens, fonctionnalités sociales. Chaque temps de publication devient celui d’une rencontre entre l’auteur et les lecteurs qui échangent autour du texte en le commentant. Désormais, la version 2.0 permet aux utilisateurs de choisir avec qui ils souhaitent partager leurs lectures et à quelle fréquence recevoir les épisodes.

La diffusion en série est un modèle récurrent des productions culturelles à l’heure du numérique. Pour galvaniser l’attention du public, rompre avec les campagnes marketing instantanées et vite oubliées, s’adapter aux agendas serrés des consommateurs surchargés d’information ; la télévision et la radio (avec Serial !) ont déjà compris les avantages de la sérialisation. A quand l’édition ? – interroge Hillary Kelly dans le Washington Post. Reprenant le traditionnel modèle qui a fait le succès de Charles Dickens et bien d’autres, la publication en feuilletons permettrait une entraide plus forte entre la presse et de l’édition, tout en s’attaquant au problème de visibilité et de reconnaissance des titres publiés en masse à chaque rentrée.

Expérimentations artistiques, de l’autre côté de la Manche

DigitalR&DFundAlors que le Digital R&D Fund for Arts – l’initiative britannique conjointe de Nesta, Arts Council England et l’AHRC née en 2012 – annonçait en Octobre les derniers projets soutenus par l’enveloppe globale de £7 millions, revenons sur les initiatives d’édition qui en sont nées :

– La compagnie théâtrale Unlimited Theatre et son expérimentation autour de la lecture numérique enrichie de pièces, Uneditions ;

– L’éditeur de récits courts Comma Press, son application de lecture en transport LitNav et son outil d’autopublication MacGuffin (qui sera lancée en juin) ;

Electricomics, un projet de plateforme opensource de création de bande-dessinées numériques enrichies porté par Alan Moore ;

Et bien d’autres innovations pour le théâtre, le musée, la danse, à suivre de près ici !

Web / Littérature

Pourquoi nous devrions continuer à lire, et pourquoi nous en sommes empêchés

Hugh McGuire, fondateur de l’outil d’édition numérique Pressbooks, et de la plus grande librairie d’audiobooks du domaine public, LibriVox.org, dresse le maigre bilan de ses lectures de l’année passée et analyse brillamment notre capacité – réduite par le numérique – de nous plonger dans la lecture de livres à l’heure où les supports mobiles consacrent la distraction et le besoin toujours plus fort d’accéder à l’information. Ce type d’article, qui mêle neurosciences, réflexions sur notre mode de vie et hygiène numérique est fréquent, nous l’évoquions déjà dans la veille #5. Pourtant, la franchise de l’auteur et la qualité de son argumentation en faveur du livre méritent d’être remarquées ; en bonus, il annonce la création d’une newsletter sur l’édition et la technologie, Lexy (ce modèle aussi, a déjà été étudié dans une veille précédente, du côté de la fiction, il y a DailyLit).

Les BookTubes au secours de la littérature ?

booktubeActualitté fait le bilan d’un article de l’AFP, repris par quelques médias, sur la représentation de la lecture à la télévision à travers les émissions littéraires de Michel Field, « Au Field de la Nuit », ou encore « La Grande Librairie » de François Busnel. Si le modèle de l’audience semble contrarier les productions culturelles au profit de celles du divertissement sur le petit écran, ne serait-il pas temps de s’intéresser au rôle du Web dans la diffusion et la promotion de la littérature ? A ce titre, Nicolas Gary met en avant le phénomène des BookTubes, qui a fait l’objet d’une présentation aux Assises du Livre Numérique du SNE en novembre dernier. Encore peu médiatisé en France, celui-ci réunit pourtant une communauté en forte croissante, composée d’adolescents et de jeunes adultes adeptes des réseaux sociaux et plateformes de contenus amateurs.

Si les médias généralistes sont à la traine, les professionnels de l’édition ont bien saisis l’importance du phénomène, à l’image du réseau YouBoox et de Librinova, qui organisait en mars au Salon du Livre une rencontre avec ces jeunes passionnés de littérature et de numérique.

Audiobooks

Les podcasts littéraires du Congrès

Ray BradburyLa Bibliothèque du Congrès entame un long processus de numérisation des quelques 2000 enregistrements, en grande partie archivés sur des bandes magnétiques. Sur son site, elle met à disposition une première collection autour de la poésie et de la littérature, composée d’entretiens avec des auteurs tels que Ray Bradbury, Kurt Vonnegut ou Margaret Atwood. Une magnifique occasion de découvrir le processus d’écriture de chefs d’oeuvre de la littérature, relève le Guardian.

Wattpad se lance dans l’audiolivre avec Soundcloud

blog_sc-1Le récent partenariat entre le réseau social de l’écrit canadien Wattpad – ou le YouTube de l’écriture pour Hubert Guillaud – et la plateforme de distribution audio suédoise SoundCloud permet aux utilisateurs d’enrichir leurs contenus écrits de bandes-son ou de créer des audiolivres, explique Actualitté. Une nouvelle fonctionnalité qui traduit bien l’évolution constante de l’application Wattpad et sa volonté de proposer des expériences de lecture toujours plus attractives à ses 40 millions d’inscrits.

Diversité / Edition

Un an sans auteurs blancs

Par Lauren Castillo
Crédit: Lauren Castillo

Sunili Govinnage, auteur et avocate australienne, s’est lancée le défi de ne lire que des ouvrages d’auteurs issus de minorités pendant un an, prouvant l’écrasante représentation des auteurs blancs  dans le monde du livre de fiction. Dans le Washington Post, elle revient sur son expérience et développe sur les raisons qui expliquent la difficulté pour les auteurs issus de minorités d’accéder à une large diffusion, de trouver un agent, etc. Les chiffres, des prix littéraires à la critique professionnelle en passant par les plateformes de distribution, sont révélateurs. La campagne We Need Diverse Books, lancée l’année dernière, cherche à faire bouger les lignes.


Adeptes du BOOKFIGHTING ? Ne manquez pas la session du 7 mai à 18h au Palais de Tokyo dans le cadre de l’exposition Le Bord des Mondes 😉

Bookfighting par Lucie Cluzan
Bookfighting – crédit : Lucie Cluzan
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s