La veille du Labo de l’édition #9 : En brèves

La veille du Labo de l’édition vous informe des innovations et analyses les plus marquantes dans le secteur de l’édition et des médias grâce à une sélection de contenus (articles et ressources) qui enrichissent votre regard sur les mutations numériques.

L’édition numérique iranienne, alternative à la censure

La Foire Internationale du Livre de Téhéran en 2012
La Foire Internationale du Livre de Téhéran en 2012 – Wikicommons

A l’occasion de la 28ème édition de la Foire Internationale du Livre de Téhéran, Le Guardian s’intéresse aux acteurs de l’édition numérique indépendante, qui contournent la censure imposée aux publications papier. Parmi eux, Nogaam ou H&S Media se présentent comme des alternatives pour les auteurs iraniens dont les ouvrages sont interdits de publication. Les deux entreprises reposent sur des modèles innovants, le premier propose une compensation participative à l’auteur dont le titre est disponible gratuitement dès la somme atteinte; le second en offrant la possibilité aux lecteurs d’accéder librement à l’ebook après avoir fait un don à une organisation caritative pour le montant du prix du titre. L’accès à Internet en Iran permet l’essor de l’auto-publication, dont certains livres atteignent les 10 000 ventes, et le marché de l’édition numérique est en croissance, révèle l’étude interactive Writer’s Block de Small Media publiée en mai 2015.

Pour repenser l’infrastructure web des maisons d’édition

Dans un marché aussi récent et effervescent que celui de l’édition numérique, des outils/plateformes/logiciels naissent chaque jour sur la promesse de faciliter le travail et la transition numérique des éditeurs. Cependant, ces entreprises fonctionnent de manière indépendante, offrant une solution calibrée pour un besoin spécifique de la chaîne de production de livres (print ou web). Comment dès lors s’assurer que ces nouveaux services peuvent s’intégrer dans un écosystème informatique existant ? Emma Barnes soulève cette question au demeurant pertinente et promeut ainsi Biblicloud, un outil de gestion et de publication tout-en-un, lauréat en 2013 du Prix de l’Innovation Technique de Futurebook. Son analyse recoupe ainsi celle de Laura Brady, qui encourage les éditeurs à impliquer leurs équipes techniques en amont du processus de publication.

Quelle critique culturelle à l’heure du numérique ?

Le Walker Art Center de Minneapolis s’empare de cette question en organisant un cycle de conférence du 28 au 30 mai 2015 intitulé Superscript. superscript2015_fulltitle_graphicLa légitimité des médias et critiques traditionnels, leur capacité à construire la réputation des artistes et à promouvoir leurs œuvres font l’objet de discussions menées par des journalistes, écrivains et universitaires. Représentants de médias numériques en vue, Ryan Schreiber, fondateur de Pitchfork ; Ayesha Siddiqi, rédacteur en chef de The New Inquiry ; ou encore Isaac Fitzgerald, rédacteur à BuzzFeed Books y soutiennent leurs points de vue sur l’éthique, la crédibilité ou l’interaction sociale de la critique numérique. Le blog Superscript Reader regroupe les échanges, à découvrir en vidéos ou compte-rendus.

État de l’art des médias pure-players aux US

Michael Massing entame sur The New York Review of Books une trilogie journalistique autour des médias numériques américains. Dans un premier article, il s’interroge sur le destin d’acteurs majeurs de l’actualité politique sur le Web, le Huffington Post, Politico et ProPublica. Leurs modèles, réussites et échecs sont passés au crible pour mieux mesurer l’importance et l’originalité de ces nouvelles sources d’information. Quel rôle doivent jouer les médias numériques et comment la technologie peut-elle réellement bouleverser l’exercice du journalisme ?

L’éducation face à son destin numérique

AltschoolL’échec retentissant de l’accord entre Apple, l’éditeur Pearson et le district éducatif de Los Angeles compromet l’avenir de la e-éducation, annonce Wired. Accusé d’avoir illégalement favorisé les deux firmes dans un appel d’offres pour fournir à tous les élèves des tablettes, le district de Los Angeles est encore plus vivement condamné pour la qualité médiocre du contenu éducatif pré-chargé sur les appareils fourni par Pearson. Comme souvent l’attrait de la technologie a supplanté la réflexion à long terme sur les bénéfices d’intégrer les outils numériques à l’école. Pourtant la « edtech » gagne déjà du terrain en Silicon Valley, avec le modèle expérimental de Alt School, une école « Montessori 2.0 » où développeurs et enseignants travaillent main dans la main pour former la tech elite à coups d’algorithmes de gestion et de recommandation.

L’art de la copie littérale, et littéraire

Jan 9, 2009 - Kenneth Goldsmith by his exhibition at Mercer Union. Photo: Charla Jones/Globe and Mail
Jan 9, 2009 – Kenneth Goldsmith by his exhibition at Mercer Union. Photo: Charla Jones/Globe and Mail

A l’occasion de son passage à Paris, la journaliste Claire Richard dresse le portrait d’un « instrument de traitement de texte » bien à part, l’auteur et poète Kenneth Goldsmith. Professeur « d’écriture non-créative », résident du MoMA et fondateur d’UbuWeb, ce personnage excentrique tente de donner un souffle nouveau à la poésie contemporaine en utilisant le Web comme matière créatrice. Il promeut le copier-coller au rang d’art et rejette les détournements capitalistes de la créativité, s’attachant à la technique comme source d’inspiration : « Je pense que la technologie mène, l’art suit. ». Son dernier ouvrage, paru en France ce mois-ci, est à découvrir sur les éditions Jean Boîte.

Le futur de Snapchat repose-t-il sur les médias ?

snapchat-logoDans un portrait du fondateur du réseau social californien, Evan Spiegel, Bloomberg Business dévoile les ficelles du modèle d’affaires de Snapchat qui tente de séduire les médias traditionnels pour produire des contenus sponsorisés destinés à son public adolescent. Peu convaincu par l’état actuel de la publicité sur le web, le jeune entrepreneur souhaite se différencier de ses consorts (Facebook et Twitter pour ne citer qu’eux), délaissant l’analyse de données sur ses utilisateurs pour privilégier la relation avec les entreprises de médias, dont 11 ont signé des accords avec le réseau social cette année.  Extrait : “There’s a sort of weird obsession with the idea that data can solve anything,” Spiegel says. “I really haven’t seen data deliver the results that I’ve seen a great editor deliver.”

La science des mouches en web-book

latachededarwinLeMonde.fr s’associe au studio canadien de conception de contenus multimédias enrichis Livrela pour produire un web-book scientifique qui suit les expériences de deux biologistes, Nicolas Gompel et Benjamin Prud’homme, autour de la génétique des formes animales. Chaque samedi pendant un mois à partir du 24 mai, un épisode de La Tache de Darwin sera publié sur le site du quotidien (mais pas compatible aux mobiles). L’interface du livre est composée d’extraits audio, de photographies et de vidéos, ainsi que d’une version textuelle enrichie d’annotations. Une expérimentation intéressante, malgré un chapitrage et une alternance textes et pistes sonores un peu rigides.

Gazouillis et belles plumes

twitterfictionTwitter, en association avec Penguin Random House et the Association of American Publishers, lance du 11 au 25 mai la troisième édition de son festival d’écriture, sous le hashtag #TwitterFiction. 45 auteurs, dont Margaret Atwood et Gayle Forman, s’exercent à la narration en 140 caractères autour de récits inédits. La liste des participants et de leurs créations est à découvrir ici.

Succès de l’édition numérique au Canada

Le Canada montre l’exemple selon une récente étude Booknet Canada qui révèle que le pourcentage d’éditeurs publiant des ebooks est de 93% sur l’année 2014. Près de la moitié de ces éditeurs ont numérisé 50% de leur catalogue, tandis que 35% publient désormais des titres numériques originaux. Pas moins de 65% opèrent désormais sur le modèle bimédia (print et ebook) et pour 77% d’entre eux, l’augmentation des revenus est l’argument principal de cette transition numérique.

Nouvelles Lectures, tout en numérique

duettoDominique Guiou, ancien rédacteur en chef du Figaro Littéraire est à l’origine de la maison d’édition numérique Nouvelles Lectures née en mai 2015. Cinq titres ont déjà été publiés, et cinq autres sont à paraître bientôt. La maison privilégie les formats courts, à bas prix et sans DRM, comme la microfiction ou la poésie ; et accueille sans distinction auteurs primés et primo-auteurs. Sa collection Duetto met en regard deux écrivains, l’un dans sa découverte de l’autre, comme Patrick Grainville et Marguerite Duras.

Assister les indés

mercitedLe 1er juin se lance MerciTed, dernière création de la startup Passive Records. Né à la demande d’un éditeur, MerciTed est un assistant pour faciliter les démarches et les journées des entrepreneurs indépendants. La plateforme permet de gérer son planning, sa facturation, son e-commerce et sa communication. A tester gratuitement pendant 1 mois !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s